Revenir sur la décision de fermer la cabine de signalisation de Libramont

CabineLibraLa ministre des Transport, Jacqueline Galant, affirme une ferme volonté de faire aboutir un plan d’efficacité des entreprises du rail belges. Celui-ci porterait notamment sur les «travaux inutiles».

Dans une lettre que lui adresse la sénatrice Ecolo Cécile Thibaut, cette dernière suggère de revenir sur «une décision incompréhensible par laquelle Infrabel a annoncé son intention de supprimer la cabine de régulation du trafic de Libramont au profit d’une nouvelle cabine qu’il fallait construire à Namur, l’actuelle étant à la fois vétuste et trop à l’étroit sur le site de la gare.».

La sénatrice qui s’était s’était élevée à de nombreuses reprises contre cette décision du Conseil d’administration d’Infrabel prise en 2011 explique : «Mon souci est avant tout la bonne gouvernance et la nécessaire gestion parcimonieuse et responsable de l’argent public, plus encore en temps de crise.

Ce n’est pas la première restructuration des cabines d’Infrabel. Le plus inexplicable, poursuit-elle, c’est que la cabine de Libramont, à peine construite, pas encore inaugurée, et qui a coûté la bagatelle de 5 millions d’euros, était déjà condamnée ! Or on sait que, contrairement à ce qu’affirme Infrabel, la cabine de Libramont est parfaitement en mesure de réguler le réseau ferré jusqu’aux portes de Liège et de Namur. Quel est donc le sens de cette décision ?».
Face à un choix comparable entre Hasselt et Louvain, la Flandre a préféré la cabine limbourgeoise.

Pour Cécile Thibaut, cette préoccupation de bonne gouvernance suffirait à revenir sur cette décision désastreuse qui est planifiée à l’horizon 2020.
Mais il y a d’autres raisons de s’opposer à la fermeture du poste de Libramont.

En effet, chaque cabine est un centre nerveux où se concentre la coordination entre les différents acteurs du rail, y compris pour la gestion de la caténaire, la surveillance, etc. C’est vrai en période normale mais plus encore en cas d’incident ou d’accident. N’est-il donc pas déraisonnable d’éloigner autant la coordination et la décision du terrain ? Et de laisser ainsi en friche les deux tiers du territoire wallon ? Les cabines les plus proches seront situées à Liège, Namur, Charleroi et Mons, laissant en zone blanche tout le sud du sillon Sambre et Meuse.

Enfin, précise la sénatrice Ecolo, supprimer le poste de Libramont, c’est aussi faire peu de cas de la responsabilité sociétale de l’entreprise. «Nous le savons, poursuit-elle, nombre de décisions d’Infrabel et de la SNCB vont dans le sens d’un désengagement progressif dans le sud du pays, d’un « abandon » du territoire luxembourgeois.
Or Infrabel n’est pas une entreprise comme les autres. Elle reste une société publique et se doit dès lors d’assumer une responsabilité sociétale. Les entreprises publiques ont le devoir de garantir une présence et une activité pérenne sur l’ensemble du territoire national, y compris –serait-on tenté de dire– en province de Luxembourg ! Ne l’oublions pas, l’entreprise vit de l’impôt de l’ensemble des Belges».

Articles de presse sur le sujet:

TV Lux

L’Avenir du Luxembourg

L’avenir du Luxembourg, réplique d’Infrabel et réponse.

MR : rendre d’une main ce qui a été pris de l’autre !

Ecolo Luxembourg prend note des félicitations adressées par la CGSP au MR pour l’amélioration des horaires de la SNCB en province de Luxembourg.

Le service aux voyageurs, plus particulièrement sur le rail rural, est à ce point régulièrement mis en cause que toute amélioration est bonne à prendre.
En ce sens Ecolo Luxembourg se joint à l’organisation syndicale pour saluer ce pas en avant.

Néanmoins, si des demandes d’amélioration ont été entendues, celles-ci sont loin de prendre en compte l’ensemble des problèmes créés par le plan de transport et les horaires actuels. Ces changements restent mineurs : circulation en charge de trains qui circulaient sans voyageurs mais avec un personnel au complet, avancement de 2 minutes… On se demande pourquoi ces ajustements n’ont pu intervenir six mois plus tot !

Par ailleurs, il reste encore de vrais problèmes. Pour n’en évoquer que quelques-uns : les difficultés pour les élèves des écoles d’Arlon qui empruntent la ligne 162 (Arlon – Libramont), l’abandon des élèves du Collège d’Alzon (Grupont), l’impossibilité pour les navetteurs situés au-delà de Libramont de rejoindre Luxembourg avant 7.50 (pour 6.33 auparavant), le dernier retour de Libramont vers Virton à 20.23 heures…

L’autre réflexion porte sur la position ambiguë du MR. On croit rêver : voici le parti félicité pour quelques aménagements -qu’il faut en effet saluer- alors que c’est ce même parti qui a fait le choix, au niveau du gouvernement fédéral, de couper dans la subvention de la SNCB. Celle-là même qui permet à la SNCB de faire circuler des trains, poussant l’entreprise à dégarnir le service rural pour assumer l’augmentation du trafic entre les villes. Une mauvaise habitude déjà prise par le gouvernement Di Rupo.

Ecolo demande au Gouvernement fédéral d’abandonner ses objectifs d’économie insensés sur le dos de la SNCB, pour réinvestir dans le rail, au profit de l’ensemble des voyageurs.

Une révolution fiscale pour plus de justice ET plus d’emploi !

Pour la fête du travail, voici ce qu’Ecolo propose:

CalculetteNotre système fiscal marche sur sa tête puisqu’il creuse les inégalités, favorise la spéculation au détriment des entreprises et des travailleurs, épargne les vrais responsables de la crise et encourage des comportements nocifs pour l’économie, la santé et l’environnement. Pour nous, écologistes, la fiscalité est un moyen pour rendre notre société plus juste, pour soutenir l’économie réelle et locale et orienter positivement la consommation vers un modèle plus respectueux de la Planète et de ses habitants.  C’est pourquoi Ecolo défend une réforme complète et ambitieuse, une véritable révolution fiscale, pour garantir la justice fiscale et sociale entre les citoyens et créer de l’emploi.

Nous faisons plusieurs constats et propositions :

–  les revenus du capital ne contribuent pas suffisamment dans notre pays : c’est pourquoi nous défendons la globalisation des revenus, c’est-à-dire la mise à contribution des revenus du capital de la même manière que ceux du travail. C’est notre PRIORITE ;

– nous souhaitons également revoir les tranches d’imposition pour soulager les revenus faibles et moyens et mieux faire contribuer les revenus les plus élevés. En-dessous du revenu d’intégration (9800 euros/an pour un isolé), il faut supprimer l’impôt ;

– il faut enfin se donner les moyens de combattre efficacement la fraude fiscale dans notre pays plutôt que de créer des régimes de faveur pour les inciviques fiscaux ;

– la fiscalité sur les entreprises encourage le dumping fiscal plutôt que la création d’emplois. Ecolo propose de réaffecter les moyens des intérêts notionnels pour soutenir une baisse du taux d’impôts des sociétés. Cette baisse doit profiter principalement aux PME créatrices d’emplois durables et non délocalisables. Ces réductions de cotisations sociales doivent être conditionnées au maintien de l’emploi et soutenir les investissements réellement productifs.

– pour Ecolo enfin, il faut dégager des moyens pour investir dans les transports publics et notamment dans le rail. Cela peut se faire en diminuant les avantages octroyés aujourd’hui aux carburants les plus polluants et aux voitures de société. Le choix écologique doit être rendu moins cher pour les citoyens et notamment pour celles et ceux qui y ont recourt pour aller travailler.

A l’heure du débat sur le taxshift, Ecolo soumet un modèle ambitieux de réforme fiscale au débat public et invite celles et ceux qui veulent plus de justice, plus d’efficacité économique et une réorientation positive de nos modes de consommation à le consulter et à en discuter avec nous et ailleurs. .

Faire autrement est possible. L’austérité et l’injustice ne sont pas des fatalités, la fête du Travail est l’occasion de le rappeler !

Zakia KHATTABI et Patrick DUPRIEZ,

Coprésidents d’Ecolo

N.B : les informations complètes et chiffrées sur notre proposition de réforme fiscale sont ici : http://www.ecolo.be/?une-fiscalite-juste-efficace