La campagne bat son plein

La campagne bat son plein. Avec Emily Hoyos, Nicolas Stilmant et beaucoup d’autres candidats, nous étions présents ce lundi de Pâques au marché et à la brocante de Marche-en-Famenne pour défendre des modes de consommation innovants, locaux et durables.

Pour en savoir plus sur nos propositions:http://www.ecolo.be/?proposition-promouvoir-les#.U1Zn8r3su7Q.emailDSC_0038

Publicités
Image

Ecolo présente ses listes

Présentation ce midi de nos 3 listes en Province de Luxembourg avec les candidates et candidats qui portent le projet ECOLO. Choisissez le 9 !

Pour ma part, je serai candidate tête de liste à la Chambre. Pour décrocher ce 4e siège en Province de Luxembourg qui assurera la représentation d’Ecolo Luxembourg au niveau fédéral.

http://www.tvlux.be/video/elections-2014-ecolo-veut-un-elu-a-la-chambre-_15894.html

liste-chambre_0

Nos candidats et nos priorités pour le 25 mai

ECOLO Luxembourg vous présente ses candidates et candidats aux élections de mai 2014. Aux côtés de Cécile Thibaut, Nicolas Stilmant et Jean-Philippe Florent, on retrouve des membres écologistes engagé(e)s de longue date: François Rion, Christina Dewart, Brigitte Pétré…, des jeunes qui s’engagent avec enthousiasme: Romain Gaudron, Christine Cuvelier, Jérémy Van Leeuwen, Coralie Paul… mais aussi des nouveaux candidats issus d’horizons variés: Michel Bourlet, Eric Jurdant, Claudine Marx,…
avec-votre-temps

Les temps changent et l’histoire s’accélère. Même dans notre province, les épisodes se succèdent et risquent d’être particulièrement violents.

– L’UCM nous interpellait en novembre 2013 : un nombre de faillites record en 2013 (199 faillites, 400 emplois perdus), un taux de croissance d’entreprises entre 2008 et 2012 d’à peine 0,63 % (contre 7,36 % à Namur) et un chômage qui s’installe avec 14 358 demandeurs d’emploi en 2013.
– Hier, Federal Mogul à Aubange avec 66 personnes licenciées et 33 interimaires non renouvellés. Aujourd’hui, Delvica à Paliseul en aveu de faillite, 68 emplois sont concernés.
– Tout près de chez nous, un agriculteur endetté s’apprête à baisser les bras. Le saviez-vous, il y avait 8000 exploitations agricoles en 1978. Il en reste 2670 en 2010 !

Les crises sont diverses : économiques, sociales et environnementales. L’évidence, c’est qu’aujourd’hui on n’a plus le temps de saucissonner les crises et de les traiter l’une après l’autre. Elles sont profondément interconnectées et toutes plus urgentes l’une que l’autre.

Pour cette raison, au terme d’un processus participatif, nous avons écrit en gras notre manifeste ECOLO: Nous voulons changer la marche de ce siècle. Voilà un horizon politique nécessaire, ambitieux et mobilisateur.

Dans cet esprit, notre campagne sera bien sûr socio-économique et nous avons choisi trois priorités:

– La relocalisation d’une économie durable dans nos régions
– Une économie forte est une économie qui maîtrise son énergie
– Troisième et dernière priorité : la jeunesse