Les Luxembourgeois privés du feu d’artifice national – La Meuse 23/07

La SNCB l’a annoncé à coup de nombreux spots publicitaires. À l’occasion des festivités du 21 juillet, l’institution avait décidé d’offrir un service renforcé aux utilisateurs du rail.

Pour ce faire, elle a donc mis à disposition des voyageurs sept trains supplémentaires, au départ de Bruxelles à 00h30, dans la nuit du 21 au 22 juillet.

Une offre qui permettait donc à tous ceux qui le souhaitaient de profiter pleinement du feu d’artifice de la fête nationale, d’autant que le « billet 21 juillet » permettait de rejoindre la capitale, de toute gare belge, pour 8 euros seulement aller et retour.

ARRÊT FINAL À… NAMUR

Sans titreÉcolo Luxembourg a toutefois constaté que le train supplémentaire, prenant la direction du sud du pays, a été limité à la gare de Namur.

«C’est pourquoi, signale la section provinciale, la sénatrice Écolo Cécile Thibaut, interrogera le ministre des Entreprises publiques, Jean-Pascal Labille, afin de clarifier les intentions de la SNCB et d’éviter qu’à l’avenir les Luxembourgeois ne soient privés de feu d’artifice du 21 juillet, faute de train de retour. »

Une fois de plus, constate encore le mouvement Écolo, «le Luxembourg est oublié par les responsables de la SNCB, malgré l’offre renforcée à l’occasion de ce 21 juillet. Pour Écolo, il n’est pas acceptable qu’une province toute entière soit ainsi mise de côté un jour de festivité nationale. »

Plus que jamais Écolo Luxembourg dit vouloir «continuer à se battre pour un véritable service public ferroviaire et principalement pour le maintien de l’ensemble des lignes dans notre province. » l

N.HN

Publicités
par thibautcecile Posté dans Presse

«Mgr Léonard hilare» – L’Avenir 23/07/13

Cécile Thibaut, dans quel état d’esprit êtes-vous monté à Bruxelles, dimanche ?

J’étais consciente que j’allais vivre un moment historique. Il y avait trois drapeaux tricolores à la gare de Marbehan quand j’ai pris le train, puis beaucoup plus à Namur. J’espérais un fort moment de ferveur populaire et d’unité pour le pays.Sans titre

Ce qui vous a surpris le plus ?

À la fin de la prestation de serment du roi, l’archevêque Mgr Léonard, hilare, qui sert la main à son homologue laïque, Pierre Galand. De l’humour décalé bien belge. Tous les cultes étaient présents bien sûr.

Le moment le plus fort que vous reteindrez de cette journée historique ?

Lorsque l’huissier annonce le roi dans les trois langues. Philippe prend sa place sur le trône et prête serment. Il est à l’aise face à cet hémicycle bondé. Les applaudissements dans l’hémicycle étaient riches et nourris.

J -L. H

par thibautcecile Posté dans Presse

« Le Luxembourg encore oublié par la SNCB » – Le Soir 23/07

Fâché, Ecolo ! A l’occasion du 21 juillet, la SNCB a en effet proposé un service renforcé aux utilisateurs du rail en mettant à disposition 7 trains supplémentaires, au départ de Bruxelles à 0h30, dans la nuit du 21 au 22 juillet. Une offre permettant de profiter du feu d’artifice de la fête nationale.

Mais Ecolo Luxembourg déplore la limitation de ce train, prenant la direction du sud, à Namur. « La sénatrice Ecolo Cécile Thibaut, interrogera le ministre Jean-Pascal Labille, afin de clarifier les intentions de la SNCB et d’éviter qu’à l’avenir, les Luxembourgeois ne soient privés de train de retour », note Ecolo qui estime qu’il n’est pas acceptable qu’une province toute entière soit ainsi mise de côté un jour de festivité nationale.

par thibautcecile Posté dans Presse

Écolo inquiet pour le Terminal Container – L’Avenir 18/07

Dans un communiqué, Écolo Luxembourg s’élève contre la suspension du soutien au transport ferroviaire du fret.

 Le transport par route n’intervient pas – du moins en Belgique – dans les coûts liés au réseau routier. Le transport par chemin de fer, par contre, doit prendre en charge les charges financières relatives à son infrastructure. Ceci, sans parler de la concurrence sociale dans le domaine des transports par route néfaste pour les transporteurs mais qui tire les prix àla baisse en faveur du client.

 Il en résulte que le simple calcul économique pousse les entreprises à choisir la route plutôt que le rail, avec toutes les conséquences négatives que nous connaissons : encombrement des routes, production de gaz à effet de serre qui pourraient être évités…

 Déjà fort restreinte, la part du rail dans l’ensemble du transport a tendance à se contracter encore.

 Interrogé, à la fin de l’année dernière par la sénatrice Écolo Cécile Thibaut, le secrétaire d’État Melchior Wathelet annonçait que « malgré un cadre budgétaire difficile des montants ont été dégagés pour financer le trafic combiné et un nouveau mécanisme pour le trafic diffus ».

 Réinterrogé ces derniers jours, le même secrétaire d’État fait désormais part d’une suspension du mécanisme de soutien financier au transport ferroviaire du fret qui était en vigueur depuis 2005.

 Écolo Luxembourg s’élève contre cette décision motivée par des seuls objectifs budgétaires. La fin des subventions risque bien, en effet, de porter un nouveau mauvais coup au transport ferroviaire, ainsi qu’aux entreprises du secteur. En particulier, en Luxembourg, du Terminal Container d’Athus où quelque 200 emplois sont menacés et qui serait contraint, à court terme, de remettre, chaque jour, 130 à 150 allers-retours de camions sur la route, entre Anvers et Athus.

Écolo Luxembourg rappelle que ces subventions ne sont pas un cadeau au rail. Elles visent seulement à rétablir une juste concurrence avec le transport par la route, mise à mal par la gratuité des infrastructures routières pour les transporteurs.

Dès la rentrée, Écolo présentera une résolution parlementaire pour appeler le gouvernement fédéral à prolonger les subventions au rail en attendant l’introduction de la vignette poids lourd.

par thibautcecile Posté dans Presse

Ecolo au Conseil d’Etat pour discrimination dans les petites circonscriptions – La Libre 16/05

Les Verts veulent mettre fin au dispositif, selon eux discriminatoire, qui rend les petites circonscriptions électorales wallonnes trop favorables aux grands partis. Ils ont décidé d’attaquer le gouvernement wallon au Conseil d’Etat, ce qui met l’organisation du scrutin de 2014 en péril, indique mercredi soir le quotidien Le Soir sur son site web. Les régions concernées sont la circonscription électorale de Thuin dans le Hainaut ainsi que les arrondissements de Neufchâteau-Virton et Arlon-Marche-Bastogne dans le Luxembourg. Les quelques élus et de futurs candidats écologistes justifient leur ras-le-bol et leur recours par le fait que dans ces circonscriptions, avec 2 ou 3 élus par district, seuls les grands partis ont accès au parlement wallon. Pour Ecolo, la trop grande disparité entre les districts électoraux et les seuils naturels (50% pour être élu dans la circonscription de Neufchâteau-Virton et 7,69%à Liège) heurtent les principes d’égalité et de non-discrimination.

par thibautcecile Posté dans Presse