Ecolo On Tour: One!

Ce mardi Ecolo Luxembourg organisait son premier Ecolo On Tour avec la venue de Patrick Dupriez.

Ecolo On Tour, quèsaco ? Ecolo organise un tour des innovateurs belges, sur le terrain. Une manière d’être au plus près de la population et plus particulièrement de ceux qui créent, développent de nouvelles pratiques, projets, qui posent les fondements de notre société de demain. L’occasion pour nous de voir comment nos propositions peuvent coller à la réalité du terrain et de quelles manières nous pouvons les améliorer.

Trois visites ont rythmé cette journée, des rencontrent totalement différentes et pourtant avec un point commun ! L’envie d’avancer, la motivation et l’ambition d’oser aller plus loin que ce qu’on ne fait déjà. Une bouffée d’oxygène, pour nous, politiques, de voir un tel foisonnement d’idées sur une seule et même journée.

Nous nous sommes tout d’abord rendu à l’Alter-boutique (de l’asbl Andage) à Marche-en-Famenne, où nous avons rencontré Tonia Therer porteuse du projet Alter-boutique.

IMG_2094L’Ater-Boutique c’est avant tout un lieu de convivialité tenu par des jeunes handicapés sous la charge de l’asbl Andage. On y vient pour échanger des objets en bon état dont on ne se sert plus et on repart avec d’autres qui nous seront utile. Ici on prend le temps de recevoir les « clients » et de leur expliquer le concept, il est également possible de consommer des boissons sur place, un vrai lieu d’échanges et de vie !

 

   C’est ensuite Jean-Noël Degeye et Monsieur Masson, de l’entreprise Belchanvre qui nous ont reçu dans leurs locaux à Marloie. Belchanvre est une société coopérative fondée en 2012. Elle rassemble majoritairement des agriculteurs pionniers dans la culture du chanvre industriel en Wallonie. Elle développe ses activités dans une approche filière, depuis la culture du chanvre jusqu’à la commercialisation de produits transformés, en particulier des fibres.

20160517_Belchanvre10

Le chanvre connaît un large regain d’intérêt en Belgique comme dans bien d’autres pays. Cette plante trouve en effet place dans d’innombrables applications. On citera notamment la construction et l’isolation, la papeterie, les matériaux composites, le textile, l’alimentation, le paillage, les cosmétiques…

Par ailleurs, le chanvre fixe une quantité considérable de CO2 dans sa biomasse au terme de sa croissance, aucun produits phyto ne sont nécessaires à sa culture, ce qui fait du chanvre une culture écologique par excellence. De plus, la filière est locale, ce qui ne gâche rien. On ajoutera que les graines de chanvre (chènevis) et l’huile que l’on en tire présentent de nombreuses vertus en matière de santé. Plus particulièrement, elles offrent une teneur équilibrée en acides gras essentiels oméga-3 et oméga-6 de même qu’en d’autres éléments nutritionnels (protéines, acides aminés…).

Belchanvre devrait voir son projet de hangar de transformation aboutir d’ici 2017, un projet d’envergure pour la filière. Une occasion pour nous de voir les difficultés rencontrées par le secteur pour l’octroi des subsides. L’agriculture, un domaine en chantier où tout est encore à faire.

20160517_Belchanvre9

Nous avons eu le plaisir de pouvoir découvrir un autre projet lors de cette visite, présenté par son président Alain De Bruyn, Agrinew, également porté par le CER et dont les objectifs sont les suivants : il s’agit d’un Hall Relais Agricole (HRA) destiné à la transformation de produits agricoles pour leur commercialisation (découpage, packaging, …). Trois ateliers seront mis à disposition des agriculteurs (conventionnels et bios) ; un pour la viande, un atelier « légumes et fruits » et un atelier produits laitiers. Ces ateliers permettront aux producteurs de répondre à la demande croissante des particuliers et du secteur horeca pour des produits locaux.

IMG_2114

Pour terminer la journée nous avons rencontré une partie de l’équipe de Lire et Ecire Luxembourg asbl. Rita Stilmant la directrice nous a exposé les difficultés qu’ils rencontrent au niveau de l’ocrtoi et de la reconduction des subsides, lee travail avec les communes afin de pouvoir identifier les personnes en situation d’illetrisme. Quant à Benoit Lemaire, coordinateur de projets, il nous a expliqué la motivation principale des bénéficiaires de Lire et Ecrire à savoir, l’intégration d’un emploi. C’est pourquoi ils ont mis sur pied le projet « Des mots et des briques », une alternance entre le travail et les cours. Une réalisation qui prend tout son sens parmi ce public.

D’autres Ecolo On Tour auront lieu en province de Luxembourg prochainement !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s