Avant la rentrée parlementaire, place à la rentrée scolaire!

Le mardi 15 septembre Barbara Trachte (Députée au parlement de la communauté française) et moi-même sommes allées à la rencontre des enseignants en province de Luxembourg, afin de pouvoir identifier les difficultés rencontrées par ces derniers.

C’est à l’Ecole Fondamentale de l’Athénée Royal d’Athus que nous avons d’abord été accueillies. Cette entité compte quatre établissements :Ecole du Centre, Ecole de la Frontière, Ecole du Dolberg et l’Ecole du Home Lorrain

Je retiendrai de cette première visite, la force dégagée par l’ensemble de la direction pour faire de leurs établissements des écoles du « vivre ensemble » avec souvent, la barrière de la langue pour les parents ou les nouveaux élèves ou encore des niveaux socio-économiques des familles très divers. . J’ai beaucoup apprécié la créativité et les initiatives prises entre les écoles, la commune et l’enseignement de la promotion sociale, qui permettent d’organiser des cours de langue françaises en journée pour les parents, des heures de soutien scolaire ou encore, comme cet été, un blocus assisté.

Dans les points plus difficiles, je retiens l’organisation épique des rentrées scolaires avec la difficulté d’engager du personnel qualifié, difficulté essentiellement due à la lenteur administrative mais aussi à la pénurie du personnel enseignant qualifié. . Un pacte d’excellence incompréhensible et loin des réalités de terrain. Une demande claire vis à vis des politiques ; pas de mesures dantesques qui réinvente la roue chaque année, mais de l’huile dans les rouages pour soutenir les établissements.

Dans un deuxième temps nous sommes allées à la rencontre des élèves et de l’équipe pédagogique de l’école « Les près vers » à Gérouville.

Pour voir le reportage de TV Lux, cliquez ICI

Une dynamique incroyable rayonne de cette toute petite école ! Les trois classes (deux en primaire et une pour les maternelles) des « Prés vers » travaillent en pédagogie active. Une ambiance studieuse et calme qui peut paraître paradoxale quand on sait que l’enseignant doit gérer deux ou trois années en même temps. L’auto-gestion et la solidarité sont sans nul doute les leitmotivs des élèves Gérouvillois et de leurs professeurs. Ici c’est la débrouille, les moyens sont difficiles à obtenir et le corps enseignant n’hésite pas à mettre la main à la pâte. Les idées fusent et se réalisent petit à petit, aménagements des voies de secours, participation des élèves au conseil communal des enfants, en-cas sains pour les récréations, ça bouge dans cette petite école où tout le monde se connaît.

On relèvera deux préoccupations majeures pour le PO de cet établissement ; d’une part la difficulté de lever des fonds afin d’améliorer les locaux. Et d’autre part, la crainte perpétuelle de manquer d’élèves et de voir l’école estropiée d’une classe, ou pire encore de devoir fermer ses portes. Or, il paraît évident, notamment en termes de mobilité, que cette école a une réelle légitimité d’exister.

Visite ardenne toys
Pour terminer cette journée, nous sommes allées rejoindre les élus Ecolo du Parlement Wallon et de la Fédération Wallonie Bruxelles en mise au vert à Fauvillers pour une visite de l’entreprise Ardenne Toys !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s