L’ablation préventive des seins et des ovaires chez les femmes porteuses de gènes cancéreux

Question Orale à Madame Laurette Onkelinx, Ministre de la Santé Publique, lors de la séance plénière du 27 mai 2013.

Mme Cécile Thibaut (Ecolo). – Dernièrement, une actrice américaine renommée témoignait avoir subi une double mastectomie préventive car elle était porteuse d’un des deux gènes augmentant fortement le risque de cancer du sein et des ovaires chez la femme.

Les scientifiques estiment en effet que les femmes porteuses de ces gènes courent des risques de développer un cancer du sein dans 60 à 80% des cas et un cancer des ovaires dans 30 à 40% des cas.

Selon un représentant de la Fondation contre le cancer, il semble qu’en Belgique également, la mastectomie préventive soit de plus en plus privilégiée. Les femmes porteuses des gènes concernés peuvent soit choisir d’être suivies régulièrement soit subir une mastectomie préventive. Il apparaît que 30 à 40% des patientes optent actuellement pour cette solution radicale, et entre 80 et 90% d’entre elles se font enlever préventivement les ovaires après leur 35e anniversaire. On note également que certains hommes porteurs des mêmes gènes auraient recours à l’ablation préventive de la prostate.

Aujourd’hui, l’ablation des seins dans cette situation hautement cancérigène est, semble‑t‑il, prise en charge par la sécurité sociale. Par contre, la reconstruction mammaire ne le serait pas.

Combien de patientes ont‑elles subi une mastectomie ou une ovariectomie préventive en 2012 ? Observe‑t‑on une évolution de ces chiffres ces dernières années, et combien de patientes ont‑elle eu recours à une reconstruction ?

Quel serait le coût d’une opération de reconstruction des seins pour une patiente et envisagez‑vous de faire prendre en charge ce type d’intervention par l’INAMI ?

Mme Laurette Onkelinx, vice‑première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de Beliris et des Institutions culturelles fédérales. – Les codes de nomenclature utilisés pour une mastectomie ou une ovariectomie se rapportent à l’intervention réalisée par le chirurgien, pas à l’indication chirurgicale en elle‑même. Dans ce cadre, il est pour le moment impossible de différencier les traitements curatifs des traitements préventifs. Les chiffres étant consolidés, je ne peux apporter de réponse précise à votre première question ; j’ignore sur quelles données se base la Fondation pour le cancer.

Concernant la deuxième question, le remboursement d’une reconstruction dans le cadre d’une ablation préventive des seins répond aux règles classiques du remboursement d’une reconstruction après intervention mutilante : les honoraires d’une telle opération sont intégralement pris en charge par l’assurance maladie. Il existe plusieurs possibilités techniques de reconstruction mammaire dont la hauteur des prestations varie. À titre indicatif et hors frais connexes – matériel, implants, hospitalisation, etc. –, les honoraires pour une reconstruction bilatérale avec implants avoisinent les 360 euros ; ce montant ne correspond pas au coût budgétaire global d’une opération de reconstruction.

 

Mme Cécile Thibaut (Ecolo). – Je vous remercie, madame la ministre, pour votre réponse. Trouvez‑vous normal qu’on ne puisse faire la distinction entre le curatif et le préventif ?

Comptez‑vous changer les codes INAMI ? Ce sont des opérations radicales et je pense qu’une lacune existe au niveau de l’INAMI.

Mme Laurette Onkelinx, vice‑première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de Beliris et des Institutions culturelles fédérales. – Nous pourrions en discuter en commission. Ne méconnaissons cependant pas la liberté thérapeutique du médecin, que je ne souhaite pas brider par un code de nomenclature.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s