Amiante: Ecolo et Groen demandent au gouvernement fédéral de reprendre d’urgence les discussions pour un fond d’indemnisation adapté

L’Association Belge des Victimes de l’Amiante publie aujourd’hui une cartographie détaillée des victimes de ce fléau en Belgique. Cette cartographie est préoccupante puisqu’elle identifie un nombre de victimes bien plus important que celui communément admis.

 On passe ainsi de 368 personnes décédées à un chiffre avoisinant les 900 morts. PNEUMOLOGY ELDERY PERSONCes victimes sont particulièrement nombreuses aux alentours des sites industriels d’Eternit et de Coverit. Aux alentours de Kapelle-op-den-Bos, on compte ainsi 193 victimes décédées et 5 personnes malades reconnues. Or, si 150 des personnes décédées travaillaient dans l’entreprise, 43 vivaient simplement dans le voisinage. A Harmignies c’est 171 travailleurs qui en sont morts et 39 personnes du voisinage sont aujourd’hui des malades reconnus.

 Ecolo salue l’ABEVA pour le travail effectué et pour sa mobilisation permanente. Il est cependant heurtant que ce soit une association de victimes et de parents qui réalise ce travail alors qu’il existe le Fonds Amiante et un organisme chargé d’élaborer un registre du cancer dont il apparaît qu’il ne concerne que les nouveaux cancers et qui ne se préoccupe pas des données spatiales et causales.

 Par ce travail, l’association nous rappelle encore une fois ces évidences que nous connaissons depuis des années et qui avaient déjà amené Ecolo à déposer une proposition de loi en 2006 pour la création d’un fonds d’indemnisation des victimes de l’amiante.

 Si celui-ci est fonctionnel depuis avril 2007, il reste trop peu connu et ne correspond pas aux propositions que les écologistes avaient faites en collaboration avec les associations de victimes et les représentants des travailleurs : il est trop restrictif puisqu’il ne couvre par exemple pas les cancers du poumon ou ne permet pas de poursuivre complémentairement en justice contre le responsable de l’exposition à l’amiante.

C’est pourquoi Ecolo a déposé de nouveaux textes le 1er décembre 2011 pour palier à ces graves manquements : permettre aux malades du cancer du poumon provoqué par l’amiante d’avoir accès à ce fond, augmenter le délai entre l’exposition à l’amiante et l’apparition de la maladie vu la longue incubation de ces maladies et enfin permettre aux personnes intoxiquées par l’amiante d’ester en justice même si elles sont indemnisées par le fonds amiante.

 Les discussions sur cette proposition de loi avaient commencé au Sénat mais la majorité a stoppé les travaux de manière unilatérale, le Ministre Courard refusant même le numéro vert que demandaient légitimement les victimes. Ecolo déplore la tournure de ces événements et attend de la majorité fédérale un pas urgent vers les victimes de ce fléau.

 

Muriel GERKENS,                                                                                             Cécile THIBAUT,

Cheffe de groupe Ecolo-Groen à la Chambre                                                Sénatrice

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s