Si la fin du monde n’est pas pour après-demain, on veut encore des trains

 

Rarement on a vu autant d’hypothèques peser sur le rail : suppression de trains, problèmes technique pour les rames Desiro, restriction des investissements en matériel, avenir incertain des lignes régionales…

arton390-52c30Selon des bruits persistants, Infrabel envisagerait, dans le cadre du plan pluriannuel d’investissement 2013-2025, de répertorier les lignes ferroviaires en trois catégories. Les lignes de catégorie C ne feraient plus l’objet d’aucun investissement, y compris en ce qui concerne l’entretien.

En Province de Luxembourg, près du tiers de l’infrastructure est concerné, particulièrement la ligne 43 (Liège-Jemelle), 42 (Liège-Gouvy), 165 (Libramont-Bertrix) et 167 (Athus-Arlon).

Cette décision, hypothèquerait gravement l’avenir des lignes régionales. Au mieux, elle se traduirait par un allongement progressif des temps de parcours pour assurer la sécurité du trafic. Au pire, ce serait la fermeture à terme de ces lignes.

Ecolo Luxembourg dénonce avec force les mauvais choix d’Infrabel et du gouvernement fédéral qui, en ponctionnant la subvention au rail de près de la moitié des crédits prévus, fait payer la réduction de la dette nationale aux citoyens les moins nantis. Et avec pour conséquence de remettre sur la route les usagers du train qui avaient fait le choix d’un transport plus rationnel et plus écologique et surtout d’abandonner ceux qui n’ont aucun choix parce qu’ils ne possèdent qu’une ou pas de voiture. Ce sont donc bel et bien, une fois de plus, les plus faibles qui sont le plus durement sanctionnés.

Ecolo se mobilise

Ce mercredi 19 décembre, les militants d’Ecolo rencontreront les voyageurs aux portes des gares directement concernées par le plan de non-investissement.

Ils proposeront aux navetteurs de signer une pétition qui invite le Conseil d’administration d’Infrabel à évoluer dans les priorités du plan d’investissement de manière à garantir, outre des investissements nouveaux, le maintien de l’outil actuel et appelle la Wallonie et le gouvernement fédéral à ne pas donner leur aval à un plan d’investissement qui ne garantirait plus cet objectif de service public.

Pétition en ligne

Par ailleurs, les élus Ecolo ont présenté ou présenteront prochainement une motion allant en ce sens dans les conseils provincial et communaux. Ce lundi, la proposition de motion a été présenté par le conseiller Jean-Philippe Florent au débat du Conseil provincial.

Les gares concernées par l’action sont :

Athus, Aubange, Barvaux, Bertrix, Bomal, Florenville, Halanzy, Hotton, Vielsalm.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s