Fin des quotas laitiers en 2015 : que faut-il craindre ? – L’Avenir 03/03

L’Europe mettra fin aux quotas laitiers dès 2015. La Belgique mettra-t-elle en place des mécanismes de régulation, demande la sénatrice Cécile Thibaut ?

 En 1984, l’Europe amis en place le principe des quotas laitiers en vue de soutenir le marché du lait, mais aussi afin d’éviter le développement croissant des réserves de poudre de lait et de beurre qui engendraient des charges considérables pour son budget.

 À l’époque, la Belgique avait choisi de répartir ses quotas nationaux entre ses producteurs. Mais avec la fin des quotas laitiers, l’avenir s’annonce sombre pour plusieurs éleveurs. «Sans la mise en place de mécanismes de régulation à l’échelle de la Belgique, c’est la fermeture de nombreuses exploitations laitières qui s’annonce», craint la sénatrice écolo Cécile Thibaut.

 Dans une question à la ministre fédérale de l’Agriculture Sabine Laruelle, la parlementaire luxembourgeoise a demandé si le gouvernement belge comptait prendre des initiatives de régulation.Citant l’exemple de la Suisse, Cécile Thibaut note une chute des prix de 22%depuis l’arrêt des quotas laitiers et chaque année, 1 500 exploitations suisses obligées de cesser leurs activités.

 «Le mini-paquet lait»

 La ministre fédérale belge n’aime pas la comparaison avec la Suisse, qui ne fait pas partie de l’Union européenne.«Un système de régulation spécifique à la Belgique serait contraire au marché unique et aux règles de l’UE», dit Sabine Laruelle. La ministre se dit, elle aussi, préoccupée par l’avenir de la filière lait. Sabine Laruelle est en partie rassurée quand elle constate qu’au sommet de l’Union européenne, la commission, le conseil et le parlement préparent le mini-paquet lait».

 De quoi s’agit-il ? Dès la fin des quotas en 2015, le mini-paquet permettra aux producteurs laitiers de mieux s’organiser et de contrevenir dans certaines conditions aux règles de la concurrence. Ils pourront négocier le prix du lait de façon groupée. Cette mesure  d’exception aux règles de la concurrence sera limitée à 33 % de la production nationale. Ces mesures devraient en principe rester  en vigueur jusqu’en 2020, avec des évaluations fin 2014 et fin 2018.

 D. Z.

Publicités
par thibautcecile Posté dans Presse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s