Le pot aux roses de l’obsolescence – L’Avenir 03/02

La majorité a voté hier, au Sénat, une résolution défendue par le PS contre l’obsolescence programmée. Certains découvraient le fléau.

 Plusieurs sénateurs hier semblaient découvrir le pot au rose : l’obsolescence programmée. «Comment un phénomène qui trompe à ce point le consommateur peut-il exister ?», entendait-on en substance. Le PS a fait voter une proposition de loi pour lutter contre ce phénomène qui cause des tonnes de déchets.Et pèse très lourd sur le budget des ménages.

 En novembre dernier, des élus écolos déposaient un projet de loi pour lutter contre ce problème. Mais en juillet dernier, bien avant donc, une sénatrice PS s’était inquiétée du même problème. «L’obsolescence est une pratique moralement et écologiquement inacceptable. Et moi, comme socialiste, je suis aussi très  inquiète du coût que cela représente pour les ménages », explique Muriel Targnion. Hier, au Sénat, la proposition de résolution de Muriel Targnion a été votée en séance plénière. La majorité a suivi. Les verts, eux, se sont abstenus (voir pourquoi ci-contre).

 Une résolution, évidemment, ce n’est pas une loi.Ce n’est pas contraignant. C’est tout au plus incitatif. Muriel Targnion promet cependant de suivre à la trace le secrétaire d’État et le ministre compétents,  Melchior Wathelet et Johan Vande Lanotte. En commission, cette semaine et la semaine passée, tous deux ont dit leur intérêt pour le sujet.

 L’idée de départ était d’imposer aux fabricants d’indiquer sur l’emballage de leurs produits la Durée de vie de ceux-ci et/ou le caractère  non réparable des produits. Mais la majorité a plaidé pour que ces mesures législatives soient prises à une plus grande échelle. «Il faut porter le projet au niveau européen», a notamment estimé Melchior Wathelet. Il  était suivi dans cette idée par le CD&V, l’Open-VLDet leMR. «Je le regrette, dit Muriel Targnion. Cela aurait été une bonne idée d’être le bon élève. Mais en attendant, des campagnes d’informations seront organisées en Belgique. Il vaut mieux un petit pas que rien du tout. Une proposition contraignante n’aurait eu aucune chance de passer. »

 L’obsolescence programmée ? C’est votre micro-ondes qui s’arrête de chauffer pile six ans après son achat. C’est votre machine à lessiver hyperélectronisée qui défaille et qu’il est impossible de réparer. Cette logique folle d’une société de consommation s’est installée pour créer sans cesse des besoins liés aux produits hors d’usage.

 Les cartouches d’encre sont un exemple éclairant. Certaines imprimantes contiennent ainsi des puces électroniques qui rendent leur utilisation impossible après l’impression de 18 000 pages. Voilà pourquoi vous achetez votre imprimante pour trois fois rien. Le fabriquant se rattrape sur vos dépenses en cartouches d’encre.

 « Le PS se déshabille»

 Ecolo s’est abstenu sur la résolution PS hier lors du vote en séance plénière du Senat. Pourtant, les verts font de l’obsolescence programmée leur cheval de bataille. Alors ? C’est une très bonne intention du PS. Mais du point de vue belge, on se limite ici a favoriser la prévention. Le gouvernement, lui, ne s’engage a rien. La majorité a préféré a nouveau tout remettre sur le dos de l’Europe, s’insurge la sénatrice ecolo, Cecile Thibaut. C’est exactement comme la régulation des banques. Je suis vraiment déçue. Et d’arguer qu’Ecolo présentait pour sa part un arrête royal pour imposer des affichages, des garanties…Un dispositif contraignant mais qui aurait pris bien plus de temps a passer la rampe du vote en assemblée.

 Cécile Thibaut, remontée, estime encore que c’est la deuxième fois que le PS se déshabille en quelques jours. Sur le Bisphénol A (cette substance estimée dangereuse qui se retrouve dans de nombreux récipients alimentaires, NDLR), c’était pareil. Le MR a amende le texte du PS. Et on réduit l’interdiction du Bisphénol A aux enfants de 0 a 2 ans. Et les femmes  enceintes ? Et les prématurés ? On a laisse tomber. Le lobby industriel a à nouveau gagné.

(Le communiqué d’Ecolo)

Publicités
par thibautcecile Posté dans Presse

Un commentaire sur “Le pot aux roses de l’obsolescence – L’Avenir 03/02

  1. La Belgique est déjà plus avancée que la France, où la seule évocation de la lutte contre l’obsolescence programmée par la candidate écolo Eva Joly a surtout reçu des railleries de la part des économistes « sérieux ». Bravo aux élus belges !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s