ECOLO-GROEN! lance un appel pour une lutte enfin efficace contre la pauvreté

L’hiver qui s’approche et le drame social que vit la région liégeoise avec l’annonce de la fermeture de la phase sidérurgique à chaud ne fait qu’appuyer l’urgence d’une lutte enfin efficace contre la pauvreté et l’exclusion qui touchent de plus en plus de nos concitoyens. Pour ECOLO-Groen, cet objectif doit être une priorité de la part du prochain gouvernement fédéral, au-delà des discours entendus. La compétence de la lutte contre la pauvreté doit être confiée au Premier Ministre ou à un de ses Vice-Premiers avec une mission de coordination et de rapport régulier des efforts réalisés. Confier cette responsabilité à un « simple » Secrétaire d’Etat, sans d’autre pouvoir que celui de la parole, a montré ses limites au cours des dernières années.

Au-delà de cette attention transversale à la lutte contre la pauvreté, les écologistes sont en attente de mesures et de choix concrets.

1) Il faut avant tout assurer un revenu décent à chacun. Nous demandons que toutes les allocations d’aide et de sécurité sociale soient relevées au-dessus du seuil de pauvreté. A notre demande, la Cour des comptes a estimé le cout global de cette mesure simple mais essentielle à moins de 1,25 milliard d’euros, à comparer aux 4,1 milliards d’euros que coûte chaque année la fiscalité favorable aux voitures de société ou aux 5 milliards dont privent le budget fédéral les intérêts notionnels. La lutte contre la pauvreté relève donc d’un choix politique qui est celui des écologistes ! Le groupe Ecolo-Groen demande le traitement prioritaire en début de législature de leur proposition de loi à ce sujet.

2) Le futur gouvernement fédéral doit garantir l’accès aux soins de santé pour tous. En Belgique de plus en plus de personnes ne parviennent plus à régler leurs factures suite à une hospitalisation ou reportent des soins médicaux pour des raisons financières. Pour ECOLO et Groen !, le bénéfice du statut OMNIO doit être rendu automatique dans tous les cas où il est possible de le faire, sur base des données de revenus connus via la banque carrefour de la sécurité sociale. En effet, selon les estimations seulement 20% des personnes qui y ont droit utilisent cette possibilité d’accès universel aux soins de santé.

L’ensemble de ces mesures auront par ailleurs un impact d’autant plus grand qu’il est aujourd’hui communément admis que la redistribution vers les plus pauvres engendre un effet positif pour l’économie. En effet, plus un ménage est pauvre, plus son taux d’épargne est faible. Dès lors une redistribution de 10 euros vers ceux qui en ont le plus besoin se transforme quasi immédiatement en achats de biens ou de services de première nécessité, qui soutiennent l’ensemble de notre économie.

Vouloir éradiquer la pauvreté, au-delà des slogans et des discours, c’est la meilleure action anticrise !

Zoé Genot, députée fédérale ECOLO

Georges Gilkinet, député fédéral ECOLO

Cécile Thibaut, sénatrice ECOLO

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s