Se battre pour la « cabine » – Le Soir 28/06

Le rail a toujours été un dossier suivi de près par Ecolo-Luxembourg. La sénatrice Cécile Thibaut interpelle régulièrement la ministre concernée : tarifs transfrontaliers, Pendolino, cabine de signalisation de Libramont. Justement, « si le Pendolino est une priorité pour les forces vives luxembourgeoises, dit-elle, il y en a une autre qu’on oublie trop, c’est cette cabine de signalisation. » Elle se dit indignée par les dernières réponses de la ministre Inge Vervotte (CD&V).

Cabine.

Le projet vise, rappelons-le, à concentrer d’ici 2020 l’ensemble des cabines de signalisation au nord du sillon Sambre-et-Meuse. Pour Cécile Thibaut, « il est inadmissible de concentrer l’ensemble des moyens sur un tiers du territoire wallon. Un désengagement inacceptable. On en a parlé en février, tous partis confondus. Depuis, plus rien. Il faut réagir. Cette cabine symbolise le désengagement de la SNCB en zone rurale. Elle doit être présente sur tout le réseau. » Quant à l’emploi, la ministre a dit que ce serait sans licenciement. « Mais si on nous retire cette cabine, la SNCB n’engagera plus en Luxembourg que des personnes non-qualifiées. Elle invente aussi de nouveaux critères. Il est aberrant de faire croire que la cabine serait trop petite si on rajoute la gestion des 46 km entre Libramont et Namur. » L’élue Ecolo demande un moratoire sur ce plan de concentration, car « il n’est pas mûr. »

Tarifs transfrontaliers.

Pour Cécile Thibaut, si la tarification transfrontalière existe pour faciliter les déplacements de courte distance dans les régions frontalières, la SNCB ne fait rien pour aider les voyageurs. Sur le site internet, il est renseigné un prix de 19,6 euros pour Luxembourg-Arlon alors qu’il est de 9,80 euros. Pour trouver la bonne formule, il faut cliquer sur un onglet « promotions », puis « réductions » pour trouver alors « frontaliers ». « Trop compliqué. » Claude Vernay, permanent Ecolo, estime aussi que les tarifs pour des abonnements transfrontaliers ne sont pas discriminatoires en regard des tarifs pratiqués sur le réseau belge, comme on le dit souvent. Mais la différence, c’est qu’en Belgique, les frais peuvent être remboursés en tout ou partie par l’employeur. Ce qui n’est pas le cas au Grand-Duché pour un travailleur belge. Et les abonnements CFL de type M-Pass ne permettent pas de passer les frontières…

J.-L.B.

Publicités
par thibautcecile Posté dans Presse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s