Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme : La suspension du soutien de la Belgique est précipitée

Créé en janvier 2002, le Fonds mondial de lutte contre le sida,la tuberculose et le paludisme est devenu la principale source de financement des programmes de lutte contre ces maladies. Le Fonds mondial apporte un financement de subventions pour un montant total supérieur à 20 milliards de dollars alloué à 600 programmes dans 150 pays. À la suite de soupçons de malversations dans certains pays, le Fonds mondial a décidé de confier à un panel d’experts internationaux un audit de la situation. La Commission européenne a également suspendu son versement au fonds et lancé des enquêtes dans plusieurs pays qu’elle présentera aux experts chargés de l’audit.

La semaine dernière la Sénatrice Cécile Thibaut interrogeait Olivier Chastel, Ministre de la Coopération au développement, après que celui-ci ait annoncé vouloir conditionner le soutien financier de la Belgique au Fonds International à un résultat favorable de l’enquête menée actuellement par la Commission européenne.La réponse du Ministre était quelque peu contradictoire. Celui-ci a annoncé qu’il était : « opportun de tenir compte des conclusions de ces enquêtes (ndlr : De la Commission) avant de verser notre contribution. ». Avant d’affirmer qu’ « il n’est à ce stade pas question d’une suspension et encore moins d’une suppression ».

Pour Ecolo,, l’éradication de la corruption et du manque de transparence de la gestion des fonds est essentielle et nécessaire. Il faut cependant souligné que le nombre de pays faisant d’une enquête de la Commission est limité et que ces pays sont déjà considérés comme les plus corrompus au monde. Par ailleurs, la fraude ne concernerait que 0,3 % des sommes allouées.

Nous estimons qu’il n’est donc pas raisonnable de suspendre la totalité de notre soutien financier au Fonds mondial pour des faits à la marge et alors que le Fonds mondial lutte activement contre ces agissements. C’est sanctionner toute une classe à cause de deux élèves bruyants !

Enfin, la commission des relations extérieures du Sénat auditionnait ce mardi le professeur Kazatchkine, directeur exécutif du Fonds mondial. Celui-ci a regretté l’attitude prudente du gouvernement belge et l’a qualifié de non solidaire.

Pour Ecolo, il convient d’aller plus vite et d’adopter une vision beaucoup plus globale de l’aide à la lutte contre ces maladies. C’est pourquoi, nous réclamons une clarification de la position du Gouvernement sur la suspension du soutien au Fonds mondial.

Cécile Thibaut

Sénatrice

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s