SNCB – Avenir de l’atelier de Stockem

Question écrite à la ministre de la Fonction publique et des Entreprises publiques

Aujourd’hui, après la catastrophe de Buizingen, plus que jamais l’avenir du chemin de fer belge passe par une réflexion sur la sécurité et l’orientation des investissements. Le sens des priorités devra être à l’agenda des différentes entités composantes de la Société nationale des chemins de fer (SNCB) pour permettre la modernisation du réseau ferroviaire que nous souhaitons tous.

Nul doute qu’une accélération de l’équipement en matière de sécurité le plus performant possible sera à l’ordre du jour très prochainement.

À ce titre, différents ateliers (Courtrai, Hasselt, Ostende et Stockem) seront sollicités pour adapter le matériel roulant dans les mois et années qui viennent. Le personnel de ces ateliers se réjouit et espère que l’on ne sous-traitera pas cette nouvelle charge de travail. La sous-traitance serait un gâchis en terme d’emplois publics.

Différents travaux de modernisation des ateliers du nord du pays ont eu lieu ou sont prévus. Pour Stockem, la situation est tout autre car le site semble désinvesti par Infrabel depuis ces dernières années.

L’atelier de Stockem possède pourtant tous les atouts nécessaires pour assumer ces nouvelles charges de travail. Un projet fiable de construction d’un nouvel atelier a été déposé à la direction. Cette étude donne toutes les garanties de viabilité et d’amortissement pour le site.

Face à ces réalités, voici mes questions :

– Quelle est la vision de la direction quant à l’avenir de l’atelier de Stockem ?

– Se dirige-t-on vers l’aménagement de nouveaux ateliers ou une modernisation de l’équipement existant ?

– Quelles sont les perspectives en ce qui concerne un maintien de l’emploi au-delà de 2013 ?

Réponse reçue le 3 mai 2010 :

La direction de la Société nationale des Chemins de fer belges (SNCB) a pris un certain nombre d’orientations en matière de répartition des charges de maintenance du matériel roulant entre les divers centres d’entretien.

Pour ce qui concerne l’atelier de Stockem, des travaux de montage de l’équipement de signalisation TBL1+ sur le matériel roulant permettront dans un premier temps de compenser le départ des locomotives type 20 vers l’atelier d’Anvers.

Dans un deuxième temps, des nouvelles rames bitension seront, dès leur mise en service, à l’horizon 2011-2012, affectées à l’atelier de Stockem pour leur entretien. Le nombre exact de ces rames sera déterminé ultérieurement en fonction de l’évolution du plan de transport.

Les installations actuelles seront adaptées pour l’entretien de ces rames.

L’emploi au-delà de 2013 sera déterminé en fonction des rames à entretenir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s