Réforme des plates-formes de distribution postale en province de Luxembourg. ECOLO trouve la prise de conscience du PS bien tardive…

Depuis des mois et des années, ECOLO dénonce au niveau du Parlement fédéral et des communes les conséquences sociales des plans de restructuration de la Poste. Cadences infernales pour les facteurs, fermetures des bureaux de poste dans les communes et, aujourd’hui, conséquences sociales et environnementales de la réorganisation des bureaux de distribution. Tous ces choix sont la conséquence, d’un part, de l’entrée dans le capital de la Poste d’un actionnaire privé, le fonds d’investissement CVC, à hauteur de 50% et, d’autre part, du contrat de gestion négocié entre la Poste et l’Etat belge. Plus précisément, c’est un gouvernement composé des libéraux et des socialistes qui est à l’origine de ces deux décisions.

Aujourd’hui, le Secrétaire d’Etat Courard, par ailleurs président de la fédération luxembourgeoise du PS, semble découvrir ces faits et en appelle, comme sur d’autres dossiers, à la mobilisation de l’ensemble des forces politiques luxembourgeoises par rapport au volet précis de l’implantation future des bureaux de distribution.

S’agit-il par là d’essayer de masquer les responsabilités de son parti dans ce dossier ? ECOLO s’étonne en tout cas de cette schizophrénie apparente du bourgmestre en titre de Hotton. Si les Verts se réjouissent de cette prise de conscience, il faut bien constater qu’elle est fort tardive. Ils espèrent dès lors que le Parti socialiste pèsera effectivement de tout son poids au sein du gouvernement fédéral pour inverser une logique à l’œuvre de longue date déjà et qui conduit de facto au démantèlement d’un service public essentiel, particulièrement en milieu rural.

Pour leur part, les Verts continueront, via questions parlementaires, amendements et propositions diverses, leur travail d’opposition à cette réforme funeste dans le but d’éviter que la libéralisation du marché postal décidée à leur corps défendant par l’Europe ne fasse de la province de Luxembourg un désert social.

Plus précisément, et même si bien d’autres questions doivent être posées quant à l’avenir de la Poste, la Sénatrice Cécile Thibaut interrogera très prochainement la Ministre en charge des entreprises publiques, Inge Vervotte, quant au nombre et à la localisation des plates-formes de distribution prévues chez nous. En effet, il semble essentiel aux yeux d’ECOLO, tant au niveau des kilomètres parcourus que de la santé et de la sécurité des travailleurs de la Poste, de tenir compte des distances, du relief et des conditions climatiques parfois difficiles qu’on rencontre en Luxembourg. A défaut d’obtenir une remise en cause plus fondamentale de ce qui est aujourd’hui à l’œuvre, c’est le moins que l’on puisse attendre du management de la Poste et du Gouvernement fédéral tout entier !

Cécile THIBAUT – Sénatrice

Frédéric MOIS – Secrétaire provincial

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s